Vu ou entendu

La presse en parle

Les atouts des réseaux de chaleur et de froid ont su convaincre les pouvoir public de la nécessité de les développer. Cependant ce mode de chauffage est encore très peu connu du public. Via sèva, travaille activement à faire connaître ce système au plus grand nombre.

Vous retrouverez sur cette page quelques reportages sur les réseaux de chaleur ou de froid diffusés à la télé ou à la radio

1 novembre 2015 Imprimer

Réseaux de chaleur au bois au JT de 13h de TF1 le 2 mai 2015

Le chauffage au bois notamment séduit de plus en plus de particuliers et d'industriels qui le choisissent pour alimenter des réseaux de chaleur tout en réduisant la facture d'énergie. La filière bois est en plein essor en France, grâce à l'utilisation des résidus de la syviculture.

Voir l'extrait

Une station de ski écologique grâce à son réseau de chaleur au bois sur Télématin (France 2) du 5 février 2015

Pour chauffer ses logements et ses commerces, le site Plagne-centre s’est équipé d’une chaufferie biomasse, alimentée par des  déchets de bois de la région. 

Une solution « éco-énergétique » qui permet de diminuer de 50 % le coût de l’énergie consommée par les propriétaires de la station. La chaufferie biomasse, en fonctionnement depuis 2009, produit près de 90 % du chauffage et de l’eau chaude sanitaire des habitations et résidences touristiques (7 000 lits environ) et commerces de La Plagne. Cette solution utilise une ressource très présente dans la région : les déchets de bois. 12 000 MWh d’énergie renouvelable sont produites chaque année. La chaufferie au bois permet de diminuer l’impact climatique de La Plagne. Près de 4 000 tonnes de CO2 sont évitées chaque année par rapport à une chaufferie au fioul, soit l’équivalent des émissions de CO2 d’une voiture standard qui effectuerait près de 700 fois le tour du monde.

Voir le reportage

Le réseau de froid de La Défense - 3 minutes pour la planète (radio classique) du 3 juillet 2015

En pleine période de canicule à Paris, le journaliste a visité le réseau de froid de la défense qui permet de rafraichir les bâtiments du quartier d'affaire parisien. 

Ecouter l'émission 

Utiliser l'eau de la Seine pour rafraichir les villes - France info le 1er Juillet 2015

En période de canicule, la climatisation devient une nécessité pour les plus fragiles. Mais comment faire du froid sans trop consommer d'énergie et contribuer au réchauffement climatique ? Par exemple en utilisant la fraîcheur des rivières comme la Seine. La journaliste s'est rendue dans l'une des centrale de réseau de froid.

Ecouter le reportage

Des climatiseurs géants installés sous les villes pour refroidir les bâtiments publics sur Terre d'innovation (RTL) du 2 juillet 2015

Sous Paris, il y a 70 kilomètres de tuyaux dans lesquels circulent de l'eau froide. Ce réseau immense sert à refroidir les musées, le Louvre, les ministères et les centres commerciaux. Dans ces immeubles, pas besoin de clim' bruyante et qui gaspille de l'énergie. Ils sont tous raccordés aux six grosses centrales de froid cachées sous la capitale. Il y en a une sous le Grand Palais, et une autre vers l'Opéra.

Ecouter la chronique

Paris : le plus grand réseau de froid urbain d'Europe au JT 19/20 sur France 3 du 2 juillet 2015

À Paris, la Seine permet de faire fonctionner un système de climatisation sous les rues de la capitale. Dans le sous-sol parisien se trouve le plus grand réseau de froid urbain d'Europe. 70km de tuyaux où circule une eau entre 2 et 4 degrés livrée aux hôtels, bureaux et musées. Les machines sont refroidies grâce à l'eau de la Seine : un moyen de consommer moins d'eau et moins d'électricité.

Voir l'extrait

Découvrez le fonctionnement
des réseaux de chaleur
Choisir les réseaux de chaleur, c’est privilégier le confort, la stabilité des prix, la sécurité, l’environnement, l’emploi local,…