CHARLEVILLE-MEZIERES

La ville de Charleville-Mézières (chef lieu des Ardennes, près de 50 000 habitants) a choisi de relier plusieurs quartiers de la municipalité aux réseaux de chaleur dès 1990 (gaz). Un choix renouvelé en 2009 (biomasse). Aujourd'hui, ce sont l'équivalent de 4 200 logements qui se trouvent raccordés dans la patrie de Rimbaud. Mais la municipalité ne compte pas s'arrêter là, ainsi que l'explique Sylvain Dalla Rosa, adjoint au maire délégué au développement durable et aux questions d'énergie.

"Les réseaux de chaleur permettent une diminution des coûts du chauffage et préservent l'environnement"
6 novembre 2013 Imprimer

Découvrez le fonctionnement
des réseaux de chaleur
Choisir les réseaux de chaleur, c’est privilégier le confort, la stabilité des prix, la sécurité, l’environnement, l’emploi local,…