Energies renouvelables et de récupération

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Energies renouvelables et de récupération

Qu'est-ce qu'un réseau de chaleur ? Le réseau de chaleur est un ensemble d’installations qui produisent et distribuent de la chaleur à plusieurs bâtiments (logements collectifs, bâtiments publics, bureaux…) pour le chauffage, la climatisation et/ou l’eau chaude sanitaire. Le réseau de chauffage urbain permet de chauffer un quartier, une ville ou un territoire plus vaste.

Cette chaleur peut être produite à partir de différentes sources d’énergie :

· les énergies fossiles telles que le gaz naturel, le fioul ou le charbon produisant de la chaleur par combustion. Ces énergies, émettrices de gaz à effet de serre, sont utilisées lors des pointes (fortes demandes de chaleur).

· les énergies renouvelables comme :

– la biomasse (bois, résidus agricoles, cultures énergétiques) qui produit de la chaleur par combustion dans une chaufferie spécifique,

– ou la géothermie qui permet de récupérer la chaleur issue de nappes profondes grâce à un échangeur ;

· les énergies de récupération telles que la chaleur issue de l’incinération des déchets, des data centers ou de l’évacuation des eaux usées.

Les réseaux de chaleur, alliés précieux de la transition énergétique

Les réseaux sont une solution providentielle pour la France qui s’est engagée à ce que la part des énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) dans la consommation finale d’énergie atteigne 23 % en 2020 et 32 % en 2030 (loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte). La LTECV vise également un objectif de multiplication par cinq de la production de chaleur renouvelable et de récupération, d’ici 2030. Cela sera possible par la création de nouveaux réseaux et l’amélioration des réseaux existants.

Concernant la consommation finale de chaleur, l’objectif national en énergies renouvelables est de 38 %. La chaleur produite par les réseaux de chaleur est déjà issue à 53 % des EnR&R (données 2016 de l’enquête SNCU édition 2017).

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

@viaseva - 7 août 2018 RT @AMORCE: Les #RéseauxDeFroid et boucles d'eau tempérées, une réponse face au #ChangementClimatique et à l’augmentation des besoins en #f… .
@viaseva - 13 juillet 2018 Autun (71). Le réseau de chaleur renouvelle ses tuyaux pour pour une meilleure performance #chauffage #energie… https://t.co/lpS5PE5Jn3.
@viaseva - 12 juillet 2018 Nice Méridia. A partir de 2019, le quartier en construction de Nice Méridia sera alimenté par un réseau de chaud et… https://t.co/7WitVniCqQ.
@viaseva - 11 juillet 2018 Des ilots de fraicheur installés dans #Paris pour raffraichir les habitants grace au réseau de froid parisien… https://t.co/BOJl7xFQKO.
@viaseva - 10 juillet 2018 Brive-la-gaillarde (19). Un réseau de chaleur bois pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, soutenir l'é… https://t.co/WeSMkASIhC.
@viaseva - 9 juillet 2018 Metropole de Rouen Normandie. Le réseau de chaleur de la Petite Bouverie passe de de 100% gaz à 80% de #bois… https://t.co/sX0dZFplhF.

Comparez le prix et les émissions de CO2 de votre chauffage actuel avec un chauffage raccordé à un réseau de chaleur et découvrez l'énergie la plus avantageuse.

Sources : enquête annuelle du branche du SNCU et enquête Amorce sur le prix de la chaleur

Chauffage électrique

Facteur d’émission de gaz à effet de serre XXX g CO2/kWh
Coût global annuel XXX € /an

Raccordé à un réseau de chaleur...

  • Résau de chaleur > 50% EnR XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an
  • Résau de chaleur moyen XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an
  • Résau de chaleur < 50% EnR XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an