Les réseaux de chaleur, au coeur de l’innovation

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Les réseaux de chaleur, au coeur de l’innovation

Des thermofrigopompes pour chauffer et climatiser Boulogne-Billancourt

A Boulogne-Billancourt, le réseau de chaleur et de froid utilise 65 % d’énergies vertes pour chauffer et climatiser, au rythme des constructions des programmes immobiliers, 15 000 habitants et 12 000 salariés de l’éco-quartier de l’Ile Seguin et de l’ensemble immobilier du Pont de Sèvres (un million de m²).

Le réseau combine l’utilisation de trois sources d’énergies renouvelables et de récupération :

  • La valorisation énergétique des déchets ménagers
  • La géothermie, issue de la nappe de la Craie, associée à des thermofrigopompes, assurant une production de chaleur et/ou de froid selon les besoins en chauffage et/ou en climatisation des bâtiments
  • L’eau de la Seine pour la production de froid qui peut être stockée sous forme de glace afin de faire face aux pics de demandes de climatisation.

En savoir plus

Bordeaux. Le bois-énergie et les eaux usées pour chauffer un éco-quartier

70 % d’énergies renouvelables et de récupération alimentent le réseau de chaleur du quartier durable des Bassins à flot à Bordeaux pour chauffer à terme 750 000 m2, soit 5 000 logements, bureaux et commerces. Trois sources d’énergies vertes sont utilisées :

Le bois-énergie (50 %), qui alimente les logements situés au nord de l’éco-quartier (Bacalan),

la récupération des calories des eaux traitées par la station d’épuration Louis Fargue (20 %), qui alimente les logements situés au sud (Chartrons),

la géothermie de surface, puisée grâce à 4 forages de 30 m dans la nappe alluviale de la Garonne, alimente une pompe à chaleur pour chauffer la Cité des civilisations du vin.

Grâce à ce réseau de chaleur, ce sont 8 000 tonnes de CO2 qui sont évitées chaque année, soit l’équivalent de 4 500 véhicules parcourant 15 000 km par an.

En savoir plus

Marseille. L’eau de mer pour chauffer et climatiser un éco-quartier

Grâce à la valorisation des calories de la mer Méditerranée, à Marseille (Bouches-du-Rhône), un réseau d’eau tempérée fournit simultanément de la chaleur et de la climatisation aux bâtiments d’un éco-quartier. Logements, bureaux et commerces sont ainsi alimentés par 70 % d’énergies renouvelables. Le réseau est composé d’une boucle d’eau tempérée qui relie la sous-station de récupération de calories de l’eau de mer – située dans le port de Marseille – aux pompes à chaleur installées au sous-sol des bâtiments. Particulièrement adaptée aux zones littorales à forte densité, la solution permet de réduire de 80 % les émissions de CO2 et de réaliser 30 % d’économies sur la facture énergétique.

Bassin d’Arcachon. La chaleur d’un puits de pétrole

L’éco-quartier des Portes du Pyla dispose d’un réseau de chaleur alimenté de manière innovante en énergie. Il utilise en effet l’eau chaude (à presque 60 °C), issue de l’extraction du pétrole exploité à proximité, pour chauffer les 450 appartements, maisons et commerces et leur fournir l’eau chaude sanitaire. Cette source d’énergie couvre 80 % des besoins. Le complément est assuré du biogaz issu de la méthanisation.

En savoir plus

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

@viaseva - 7 août 2018 RT @AMORCE: Les #RéseauxDeFroid et boucles d'eau tempérées, une réponse face au #ChangementClimatique et à l’augmentation des besoins en #f… .
@viaseva - 13 juillet 2018 Autun (71). Le réseau de chaleur renouvelle ses tuyaux pour pour une meilleure performance #chauffage #energie… https://t.co/lpS5PE5Jn3.
@viaseva - 12 juillet 2018 Nice Méridia. A partir de 2019, le quartier en construction de Nice Méridia sera alimenté par un réseau de chaud et… https://t.co/7WitVniCqQ.
@viaseva - 11 juillet 2018 Des ilots de fraicheur installés dans #Paris pour raffraichir les habitants grace au réseau de froid parisien… https://t.co/BOJl7xFQKO.
@viaseva - 10 juillet 2018 Brive-la-gaillarde (19). Un réseau de chaleur bois pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, soutenir l'é… https://t.co/WeSMkASIhC.
@viaseva - 9 juillet 2018 Metropole de Rouen Normandie. Le réseau de chaleur de la Petite Bouverie passe de de 100% gaz à 80% de #bois… https://t.co/sX0dZFplhF.

Comparez le prix et les émissions de CO2 de votre chauffage actuel avec un chauffage raccordé à un réseau de chaleur et découvrez l'énergie la plus avantageuse.

Sources : enquête annuelle du branche du SNCU et enquête Amorce sur le prix de la chaleur

Chauffage électrique

Facteur d’émission de gaz à effet de serre XXX g CO2/kWh
Coût global annuel XXX € /an

Raccordé à un réseau de chaleur...

  • Résau de chaleur > 50% EnR XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an
  • Résau de chaleur moyen XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an
  • Résau de chaleur < 50% EnR XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an