Fonctionnement

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Fonctionnement

Qu'est-ce qu'un réseau de chaleur ? Les réseaux de chaleur comprennent une ou plusieurs centrales d’énergie produisant de la chaleur sous forme d’eau chaude ou de vapeur, distribuée par des canalisations souterraines.

Installés à l’échelle d’un quartier, d’une ville ou d’une agglomération, les réseaux de chaleur se composent de quatre éléments :

  • La chaufferie produit la chaleur qui va alimenter les bâtiments en chauffage et en eau chaude sanitaire. Cette chaleur peut être produite à partir de toutes les énergies existantes
  • Un premier réseau de canalisations transporte l’eau, ou la vapeur d’eau, de la chaufferie au poste de livraison. L’eau, une fois refroidie, est de nouveau transportée du bâtiment vers la centrale de production de chaleur
  • Le point de livraison est un local technique qui fournit de l’eau chaude et du chauffage à l’intérieur du bâtiment raccordé
  • Ce second réseau correspond au réseau interne de l’immeuble ou du bâtiment. L’eau chaude circule alors dans les radiateurs, les planchers chauffants et alimente le foyer, le bureau ou l’école en eau chaude.

Les réseaux accompagnent les mutations de la ville depuis toujours, et sont aujourd’hui au cœur des enjeux des « villes intelligentes ».

Les réseaux étant décentralisés, ils sont moins vulnérables aux pannes de grande ampleur, ils permettent d’économiser de grandes quantités d’énergie, d’utiliser de la chaleur qui serait autrement perdue (data centers, eaux usées, gestion des déchets…) et permettent ainsi d’éliminer les pics de consommation (périodes de forte demande particulièrement couteuses et polluantes) et de réduire les coûts pour l’usager.

Pour cela, les réseaux s’équipent de capteurs communicants, de sous-stations intelligentes, de régulateurs, le tout étant interconnecté avec les capteurs météorologiques et les bâtiments (eux-mêmes de plus en plus intelligents).

Mais ce n’est pas tout : en garantissant des prix compétitifs et stables, les réseaux constituent un moyen de lutte contre la précarité énergétique.

Pour l’utilisateur, rien ne change : il règle son radiateur chez lui comme il l’aurait fait avec un chauffage collectif. Grâce aux réseaux de chaleur, il bénéficie d’un niveau de confort optimal et d’une eau chaude à température constante toute l’année.

 

 

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

@viaseva - 23 février 2018 Vacances à la montagne. Découvrez les stations de ski les plus responsables #ecologie #energie #chauffage… https://t.co/fgiR6GkdPB.
@viaseva - 22 février 2018 Brive (19). Un réseau de chaleur alimenté principalement par la biomasse et la valorisation énergétique des déchets… https://t.co/vbE92e2nQL.
@viaseva - 21 février 2018 RT @HeatRoadmapEU: Selon un sondage récent de @ViaSeva, le bouquet énergétique idéal pour les Français serait: 27% solaire, 19% électricité… .
@viaseva - 21 février 2018 Hauts-de-France. L'Ademe alloue un budget de 34 millions d’euros afin d’amplifier en 2018, ses objectifs de transit… https://t.co/DoYAEKbOLt.
@viaseva - 20 février 2018 Le Mans. La ville traversée par un réseau de chaleur qui permet à ses habitants d'être chauffés par l'énergie issue… https://t.co/mFZP8spUUL.
@viaseva - 19 février 2018 Bordeaux. Le plus grand immeuble de bureaux en bois de France chauffé grâce au réseau de chaleur #ecologie… https://t.co/xUpUlvTlhj.

Comparez le prix et les émissions de CO2 de votre chauffage actuel avec un chauffage raccordé à un réseau de chaleur et découvrez l'énergie la plus avantageuse.

Sources : enquête annuelle du branche du SNCU et enquête Amorce sur le prix de la chaleur

Chauffage électrique

Facteur d’émission de gaz à effet de serre XXX g CO2/kWh
Coût global annuel XXX € /an

Raccordé à un réseau de chaleur...

  • Résau de chaleur > 50% EnR XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an
  • Résau de chaleur moyen XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an
  • Résau de chaleur < 50% EnR XXX g CO2/kWh
    Coût global annuel XXX € /an